L’Académie Mazaam met les nouvelles technologies au service de l’initiation musicale des jeunes enfants.

01 Juin 2021

MONTRÉAL, le 01 juin 2021 Mazaam Interactive, forte du succès que connaît son application mobile ludo-éducative Mazaam, annonce aujourd’hui la mise sur pied de l’Académie Mazaam et un partenariat avec le distributeur Brault & Bouthillier qui rendra le matériel de l’Académie disponible à travers le Canada.
L’Académie Mazaam offre une solution interactive unique qui s’adresse aux enseignant(e)s du préscolaire et du premier cycle primaire ainsi qu’aux éducatrices et éducateurs au niveau de la petite enfance, possédant ou non des connaissances musicales.

L’Académie Mazaam inclut entre autres:

  • Un logiciel pour ordinateur et tableau blanc interactif (TBI)
  • Des fiches d’activités ludiques et éducatives
  • L’application mobile Mazaam
  • Un répertoire d’enregistrements sonores de musique classique de grande qualité interprétés par des musiciens de renom
  • Et plusieurs autres activités

Conçue à partir de travaux menés par la Chaire de recherche du Canada en musique et apprentissages, la solution mise de l’avant par l’Académie Mazaam utilise la musique classique comme outil pédagogique. Elle rassemble des activités musicales individuelles ou collectives qui soutiennent le développement de certaines habiletés liées au développement musical, physique, moteur, affectif, social, langagier et cognitif de l’enfant.

« Nos institutions ont graduellement délaissé l’éducation musicale ces 25 dernières années. Si nous ne faisons rien, la musique classique pourrait disparaître en une génération comme l’a écrit Kent Nagano dans son dernier livre. Une réflexion que nous partageons et qui nous a poussé à développer une solution numérique clé en main, accessible, qui facilite le partage des bienfaits de la musique aux enfants d’âge pré scolaire. Un cadeau qu’ils auront pour la vie! » affirme François Mario Labbé, président et fondateur de Mazaam Interactive et d’Analekta, la plus grande maison de disques de
musique classique au Canada.

« L’Académie Mazaam est un véritable coup de coeur! Ce programme d’éveil musical pédagogique est dynamique et captivant pour les enfants. De plus il est adapté pour les enseignants. Bravo à toute l’équipe de l’Académie Mazaam! » déclare Sophie Turcot, Directrice de catégorie chez Brault & Bouthillier.

L’application Mazaam a été lancée en 2019 et a été nommée par le magazine américain PARENTS comme la meilleure application de l’année 2020 pour l’éveil musical des jeunes enfants (« Best Musical Basics ») dans le cadre de son sondage The Best Learning Apps for Kids. Elle a également été reconnue et certifiée par le réputé site anglais Educational App Store et est également récipiendaire d’un Parent and Teacher Choice Award.

À propos de Mazaam Interactive

Mazaam Interactive offre une expérience numérique innovante et un divertissement utile qui initie aux bienfaits de la musique classique. Pour ce faire, l’entreprise s’associe aux meilleurs experts en pédagogie musicale, en divertissement numérique pour la jeunesse et en production de musique classique.

Contact presse :
Denis Barnabé
dbarnabe@mazaam.com
(514) 316-5941 #231

La musique pour encourager l’entraide et la coopération chez les enfants

Lors de l’entrée d’un enfant à la garderie ou la maternelle, l’adaptation à un environnement partagé avec d’autres enfants peut être difficile. Il est possible d’aider les enfants à adopter des comportements positifs, tels l’entraide et la coopération, grâce à des activités interactives de musique.

Les études démontrant que la musique favorise les comportements prosociaux
Des données issues de la recherche suggèrent que la pratique interactive de la musique contribuerait à l’adoption de comportements prosociaux chez les jeunes enfants. Il y a maintenant une dizaine d’années, deux chercheurs en psychologie développementale de Leipzig en Allemagne (Department of Developmental and Comparative Psychology, Max Planck Institute for Evolutionary Anthropology) ont proposé à 48 dyades de participer à un jeu, musical ou non. Ils ont ensuite observé les comportements de coopération chez chacune de ces dyades. Les enfants ayant participé à l’activité musicale ont adopté significativement plus de comportements d’entraide et de coopération que ceux à qui on avait proposé une activité non-musicale (Kirschner et Tomasello, 2010).

Une expérience musicale ayant induit l’entraide chez l’enfant
Plus récemment, les résultats d’une étude menée auprès de plus jeunes enfants ont indiqué que ce comportement s’observe tout autant chez les enfants de 18 mois. Dans le cadre de cette étude, pendant une période de quatre minutes, un expérimentateur a invité un premier groupe d’enfants à jouer des petites percussions avec lui, alors qu’il chantait. Lors d’une activité de la même durée, un autre groupe d’enfants a été invité à interagir de façon non-musicale : l’enfant manipulait soit un jouet similaire à une petite percussion, soit un livre, alors que l’expérimentateur récitait ou lisait les paroles de la chanson. Par la suite, de façon spontanée, les jeunes enfants se montraient plus enclin à aider la personne avec qui ils avaient interagi musicalement que ceux à qui cette opportunité n’avait pas été proposée (Buren, Degé et Schwarzer, 2019).

En somme, jouer avec de petites percussions, faire une liste de chansons pour les écouter et les chanter en groupe : voici des activités musicales qui répondront aux besoins des enfants et leur permettront de développer des comportements positifs bénéfiques à la vie en société !

Buren, V., Degé, F., & Schwarzer, G. (2019). Active Music Making Facilitates Prosocial Behavior in 18-month-old Children. Musicae Scientiae, 1–16. https://doi.org/1029864919892308

Kirschner, S., & Tomasello, M. (2010). Joint music making promotes prosocial behavior in 4-year-old children. Evolution and Human Behavior, 31(5), 354–364. https://doi.org/10.1016/j.evolhumbehav.2010.04.004

Le langage stimulé par la musique

Les parents qui ont des enfants d’âge préscolaire se posent souvent bien des questions sur les futurs apprentissages de leurs enfants et sur comment bien les préparer. D’un côté, ils recherchent des informations sur le projet éducatif des écoles, s’informent sur des activités à faire avec eux pour les stimuler, recherchent sur la psychologie positive pour les encourager à s’épanouir…

D’un autre côté, certains parents s’inquiètent des capacités d’attention, des habiletés motrices et langagières de leur progéniture. Eh bien, bonne nouvelle ! La musique est une activité éducative qui peut aussi bien préparer les apprentissages, favoriser les émotions positives, améliorer les capacités d’attention et stimuler les habiletés langagières.

Qu’un enfant présente des signes précurseurs de difficultés de langage ou non, la musique, et particulièrement le rythme, pratiquée à la maison, à l’école ou au CPE, aide à le stimuler. Pour le jeune enfant, faire de la musique dans un contexte social et d’imitation sollicite l’attention, la synchronisation, l’écoute ainsi que sa capacité à jouer. De plus en plus d’études le démontrent; la musique et le langage partagent des caractéristiques communes qui sont traitées de façon similaire par le cerveau. Les deux domaines nécessitent un traitement précis de la hauteur des sons, du timbre et du tempo. Des études récentes en neuroscience cognitive, comme celle de Michel Habib, de l’Université de Marseille en France et de ses collègues, démontrent que la pratique musicale peut aider les enfants dyslexiques à améliorer leur capacité de lecture malgré leurs difficultés langagières. Tous les paramètres du son mentionnés ci-haut peuvent être travaillés ; toutefois, le rythme et la dimension temporelle en particulier qui semble être le plus utile lorsque l’on veut stimuler le langage d’un enfant.

Par exemple, il est possible d’apprendre le rythme musical en travaillant la pulsation avec l’enfant. Voici un exercice intéressant que vous pouvez reproduire à la maison, à l’école, ou en CPE :

Placez quatre chaises ou coussins en ligne droite, l’une à côté de l’autre. Chaque chaise représente une pulsation dans une mesure à quatre temps. D’abord, frappez les pulsations avec les mains, en tempo régulier et déplacez-vous derrière les chaises. Demandez à l’enfant de vous suivre lorsque vous avez terminé les quatre pulsations et ainsi de suite, chacun son tour. Ensuite, l’enfant peut s’asseoir sur les chaises en suivant votre tempo ou inversement. Enfin, ajoutez une musique, chantez une chanson en même temps ou frappez les pulsations avec un instrument de percussion. Cette façon de travailler est inclusive pour tous les enfants, incluant ceux qui pourraient avoir des difficultés de langage, de la dyslexie ou des difficultés motrices.

Heikkila, E. & Knight, A. (2012). Inclusive Music Teaching Strategies for elementary-Age Children with Developmental Dyslexia. Music Educators Journal 99(1). 54-59. doi:10.1177/002743.

Habib, M., Lardy, C., Desiles, T., Commeiras, C., Chobert, J. & Besson, M. (2016). Music and Dyslexia : A New Musical Training Method to Improve Reading and Related Disorders. Frontiers in Psychology. doi: 10.3389/fpsyg.2016.00026.